Les comprimés d’iode, tout ce qu’il faut savoir

Les comprimés d‘iode, tout ce qu’il faut savoir

La thyroïde : une glande juste essentielle !

La thyroïde est une petite glande (environ 5 cm chez l’adulte) située sur le devant du cou. La thyroïde fabrique des hormones qui jouent un rôle essentiel chez l’humain : croissance, développement intellectuel…

Elle a un rôle particulièrement important chez l’enfant, et ce, dès la vie intra-utérine.

Quel que soit l’âge, ces hormones contrôlent le fonctionnement de l’organisme.

Des comprimés d’iode POUR QUI ?

L’ensemble de la population peut être appelé à prendre de l’iode stable. Les femmes enceintes et les jeunes de moins de 18 ans doivent en être protégés en priorité car la thyroïde des foetus et des jeunes est plus sensible que celle des adultes.

Qu’est-ce que l’iode ?

L’iode est un oligo-élément naturel, indispensable au fonctionnement de la thyroïde. On le trouve dans l’eau et les aliments que nous consommons (poisson, viande, fruit, lait, …).

En cas d’accident, de l’iode provenant d’une réaction physique qui a lieu à l’intérieur du réacteur peut être rejeté dans l’environnement : il s’agit d’iode radioactif. Les comprimés d’iode sont des médicaments fabriqués avec de l’iode comparable à celui qui ce trouve dans la nature et dans l’alimentation. On l’appelle l’iode stable.

Où se procurer les comprimés

Pour les nouveaux arrivants ou déménagements au sein de la commune, merci de bien vouloir vous présenter à la Police Municipale qui vous informera sur la démarche à suivre. Pour ceux qui ont leurs comprimés périmés, présentez-vous avec votre boîte dans l’une des pharmacies de la commune qui vous l’échangera gratuitement.

La posologie

Personne de plus de 12 ans

2 comprimés à dissoudre dans une boisson (eau, lait)

Enfant de 3 à 12 ans

1 comprimé à dissoudre dans une boisson (eau, lait)

Enfant de 1 mois à 3 ans

1/2 comprimé à dissoudre dans une boisson (eau, lait)

Enfant jusqu’à 1 mois

1/4 de comprimé à dissoudre dans une boisson (eau, lait)

Les contre_indications de la prise d’iode stable

Les maladies thyroïdiennes présentes ou passées (les goitres compressifs) ; les hypersensibilités connues à l’iode ; les dermites herpétiformes ; les vascularités avec hypocomplémentémie.

Dans ces situations, il est nécessaire de se renseigner auprès de son médecin traitant. La grossesse et l’allaitement ne sont pas des contre-indications.

Pourquoi des comprimés d’iode?

La prise d’iode stable est un moyen de protéger efficacement la thyroïde contre les effets des rejets d’iode radioactif qui pourraient se produire en cas d’accident nucléaire.

De la conception des centrales nucléaires à leur exploitation, tout est mis en œuvre pour garantir une sécurité maximale.

Le risque d’accident ne doit pas être négligé même s’il est peu probable

6 réflexes pour bien réagir

Note

L’alerte est déclenchée quand un évènement dans une centrale nucléaire est susceptible d’entraîner des rejets radioactifs et d’avoir des conséquences sur la population présente à proximité.

1 – Je me mets rapidement à l’abri dans un bâtiment

Rejoignez sans délai un bâtiment en dur. Si vous êtes déjà dans un bâtiment, isolez-vous de l’extérieur : fermez portes et fenêtres et coupez la ventilation. Si vos enfants sont à l’école au moment de l’alerte, ils seront mis à l’abri par les enseignants.

2 – Je me tiens informé(e)

Respectez les consignes de protection des pouvoirs publics (prise d’iode par exemple) diffusées par la radio (France Bleu, France Info, etc.), la télévision (France Télévisions) et le site internet de votre préfecture. Pensez à vous doter, en amont, d’une radio à piles et de piles de rechange.

3 – Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école

Restez à l’abri. A l’école, vos enfants sont protégés par les enseignants.

4 – Je limite mes communications téléphoniques

Ne saturez pas les réseaux de communication. Ils sont nécessaires à l’organisation des secours et à la transmission d’informations.

5 – Je prends de l’iode dès que j’en reçois l’instruction

La dose d’iode stable doit être prise uniquement et immédiatement à la demande du préfet.

6 – Je me prépare à une éventuelle évacuation

Munissez-vous du kit d’urgence que vous aurez préparé au préalable : il comprend en particulier vos papiers personnels, vos éventuels traitements médicaux, des vêtements, de la nourriture et de la boisson. Lors de l’évacuation, respectez les consignes de circulation.