Actualités COVID19 sur la commune.

La préfecture communique:


La période pour le mouvement sportif et les clubs et pratiquants de vos communes est, pour encore quelques semaines à venir, compliquée.

C’est pourquoi nous vous envoyons ce message qui est, on l’espère, complet et précis sur ce qui est possible ou non.

Après la parution de modification au décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, en date du 2 avril 2021, nous pouvons vous préciser quelques éléments ayant fait l’objet d’ajustements en milieu de semaine, confirmés par le Ministère de l’Intérieur et le Ministère des Sports, et en appui avec la cellule préfectorale

La période pour le mouvement sportif et les clubs et pratiquants de vos communes est, pour encore quelques semaines à venir, compliquée.

C’est pourquoi nous vous envoyons ce message qui est, on l’espère, complet et précis sur ce qui est possible ou non.

Après la parution de modification au décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, en date du 2 avril 2021, nous pouvons vous préciser quelques éléments ayant fait l’objet d’ajustements en milieu de semaine, confirmés par le Ministère de l’Intérieur et le Ministère des Sports, et en appui avec la cellule préfectorale.

Voici donc, à ce jour et sous réserve d’éventuelles modifications à venir, les conditions de la pratique d’activités physiques et sportives:

AU SEIN D’UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC DE TYPE X (structures couvertes: gymnases, piscines, salles spécialisées…):

La pratique d’activité sportive y est, à ce jour, interdite sauf pour:
– l’activité des sportifs professionnels et de haut niveau
– les activités sportives participant à la formation universitaire ou professionnelle et, sauf pour leurs activités physiques et sportives, les groupes scolaires et périscolaires constitués des enfants dont l’accueil est autorisé (ayant des parents occupant des métiers prioritaires dans la lutte contre la COVID)
– les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale pour la pratique d’une activité physique adaptée au sens de l’article L. 1172-1 du code de la santé publique ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées.

-les formations continues ou des entraînements nécessaires pour le maintien des compétences professionnelles (les corps de pompiers, militaires, gendarmes, policiers ne sont pas concernés dans par ce principe dérogatoire)
-les activités encadrées à destination exclusive des enfants de moins de seize ans des personnels indispensables à la gestion de la crise
sanitaire ainsi que de ceux mentionnés aux III et IV de l’article 32 du présent décret, à l’exception des activités physiques et sportives.

Pour ces publics dérogatoires, il est :
– possible d’utiliser les douches et vestiaires en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale
– possible de se déplacer sans limite de distance pour les gens résidant sur le département ou dans un rayon de 30km entre le lieu de pratique et le lieu de résidence pour les personnes résidant à l’extérieur du département
– impératif de respecter strictement la distanciation de 2m minimum et les gestes barrières, notamment l’obligation du port du masque sauf en situation de pratique sportive
– autorisé pour les sportifs de haut niveau et les sportifs professionnels de déroger à la distanciation obligatoire de 2m et sont donc autorisés à la pratique usuelle de leur discipline, et ainsi pouvoir participer à ces compétitions (notamment pour les sports collectifs et sports de combats interdits pour tout autre public)
– déroger au couvre-feu de 19h à 6h du matin

AU SEIN D’UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC DE TYPE PA (structures extérieures: stades, courts de tennis, centres équestres, boulodrome…):

La pratique d’activité sportive y est, à ce jour, interdite sauf pour:
– l’activité des sportifs professionnels et de haut niveau
– les activités sportives participant à la formation universitaire ou professionnelle et les groupes scolaires et périscolaires constitués des
enfants dont l’accueil est autorisé (ayant des parents occupant des métiers prioritaires dans la lutte contre la COVID)
– les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale pour la pratique d’une activité physique adaptée au sens de
l’article L. 1172-1 du code de la santé publique ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées
– les formations continues ou des entraînements nécessaires pour le maintien des compétences professionnelles (les corps de pompiers,
militaires, gendarmes, policiers ne sont pas concernés dans par ce principe dérogatoire)

Pour ces publics dérogatoires à l’accès aux ERP de type PA, il est :
– possible d’utiliser les douches et vestiaires en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale
– possible de se déplacer sans limite de distance pour les gens résidant sur le département ou dans un rayon de 30km entre le lieu de pratique et le lieu de résidence pour les personnes résidant à l’extérieur du département
– impératif de respecter strictement la distanciation de 2m minimum et les gestes barrières, notamment l’obligation du port du masque sauf en situation de pratique sportive
– autorisé pour les sportifs de haut niveau et les sportifs professionnels de déroger à la distanciation obligatoire de 2m et sont donc autorisés à la pratique usuelle de leur discipline, et ainsi pouvoir participer à ces compétitions (notamment pour les sports collectifs et sports de combats interdits pour tout autre public)
– déroger au couvre-feu de 19h à 6h du matin

Une dérogation supplémentaire est permise pour la pratique les activités physiques et sportives des personnes mineures ainsi que des personnes majeures non concernées par les catégories précédemment citées, à l’exception des sports collectifs et des sports de combat, dans les conditions suivantes:
– respect strict de la distanciation de 2m minimum et des gestes barrières, notamment l’obligation du port du masque sauf en situation de
pratique sportive
La pratique, dite usuelle, des sports collectifs et sports de combat, qui conduit à réduire la distance entre 2 pratiquants de moins de 2m est strictement interdite.
Les clubs de sports collectifs et de sports de combat sont tenus de proposer des situations aménagées et adaptées pour poursuivre leurs
activités.
– interdiction d’utiliser les vestiaires/douches
– il est fortement recommandé d’organiser la pratique par groupes de 6 personnes (majeurs et mineurs), avec la possibilité d’encadrer plusieurs groupes de 6 lorsque l’espace de pratique permet le respect de la distanciation
– possibilité de déplacement sans limite de distance pour les gens résidant sur le département ou obligation de respecter la rayon de 30km
entre le lieu de pratique et le lieu de résidence pour les personnes résidant à l’extérieur du département
– respect du couvre-feu de 19h à 6h du matin
– interdiction d’organisation de compétitions/rencontres officielles ou amicales, (uniquement réservées aux sportifs de haut niveau ou
professionnels)

DANS L’ESPACE PUBLIC (parcs, jardins, route, chemins de randonnée, “city-stades”, places et halles semi-couvertes…)

La pratique y est possible dans les conditions suivantes:
– respect strict de la distanciation de 2m minimum et des gestes barrières, notamment l’obligation du port du masque sauf en situation de
pratique sportive
– interdiction des vestiaires/douches
– respect de la limite de 6 personnes maximum (encadrement inclus) pour les mineurs comme pour les majeurs.
– obligation de respecter la rayon de 10km entre le lieu de pratique et le lieu de résidence
– respect du couvre-feu de 19h à 6h du matin
– interdiction d’organisation de compétitions/rencontres officielles ou amicales, (uniquement réservées aux sportifs de haut niveau ou
professionnels)
– respect de l’ordre public (sans nuisances sonores ou visuelles, sans dégradations espaces et équipements publics, avec restriction /sécurisation de circulation du public…)

Nous attirons votre attention sur des possibilités d’évolutions dans les prochains jours de ces mesures.

Nous vous invitons également à relayer le message de vigilance auprès de vos usagers associatifs et autres sur l’engagement de leur
responsabilité en cas de violation délibérée de ces règles, avec le risque de contribuer à un éventuel durcissement des restrictions, si le
contexte sanitaire venait à s’aggraver du fait de ces mauvaises conduites.

Les dispositions du décret 2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié, ainsi que des précisions apportées par le centre interministériel de crise,  nous permettent de vous apporter les réponses suivantes :

1.Concours de pêche : la pêche en plein air est possible. Si l’événement doit rassembler plusieurs compétiteurs, il conviendra de vérifier si les règles de distanciation et les gestes barrières sont respectés en interdisant les espaces collectifs pour les pauses et la restauration. Attention toutefois aux déplacements des participants (10 km / région) et aux horaires (couvre feu)

2. Le don de sang est un acte essentiel pour nos concitoyens en terme de santé ; il est donc autorisé.

3-Les marchés de plein vent sont toujours autorisés. Seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d’espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts ou couverts.Les dispositions du III de l’article 3 ne font pas obstacle à ce que les marchés, couverts ou non, reçoivent un nombre de personnes supérieur à celui qui y est fixé, dans le respect des dispositions qui leur sont applicables, dans des conditions de nature à permettre le respect des dispositions de l’article 1er et à prévenir, en leur sein, la constitution de regroupements de plus de six personnes, et sous réserve que le nombre de clients accueillis n’excède pas celui permettant de réserver à chacun une surface de 4 m2 dans les marchés ouverts et de 8 m2 dans les marchés couverts.
Toute personne de plus de onze ans porte un masque de protection.

4-Les services publics continuent de fonctionner. Sur rendez-vous autant que possible,  pour aider à la gestion des flux.

5- Conseils municipaux  doivent continuer de se tenir. impossibilité de la présence du public et relai de la publicité des débats par la presse locale.
Les conseillers municipaux comme les journalistes doivent remplir les attestations aux motifs professionnels ou de convocation.

Les dispositions du décret 2020-1310 du 29 octobre 2020 modifiées notamment par le décret 2021-384 du 2 avril 2021, ne comportent, pour l’article 3 du décret 2020-1310 du 29 octobre 2020, pas de modification sur les mariages.
En effet cet article dispose  [extrait] :
5° Les cérémonies publiques mentionnées par le décret du 13 septembre 1989 susvisé.
Pour la célébration de mariages et l’enregistrement de pactes civils de solidarité dans les lieux mentionnés au 3°, l’accueil du public est organisé dans les conditions suivantes :
1° Une distance minimale de deux emplacements est laissée entre ceux occupés par chaque personne ou groupe de personnes partageant le même domicile ;
2° Une rangée sur deux est laissée inoccupée.

Ainsi  les mariages peuvent continuer de se tenir dans le respect des règles sanitaires.
Il conviendra néanmoins de se prémunir d’attestations de déplacement dérogatoires pour les personnes présentes.

 

Précisions du 07 avril 2021:

Sollicité sur ce point, le centre interministériel de crise nous précise les dispositions du décret 2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié :
Les mariages sont toujours autorisés.
Pour les déplacements au delà des 10 km (30 km si les personnes sont frontalières d’un autre département), l’assistance sera limitée aux futurs mariés, aux parents directs et aux témoins. Le motif familial pourra être appliqué. 
La jauge n’a pas changée :  2 sièges libres entre les personnes de l’assistance et un rang sur deux inoccupé, tous ceci dans la limite de capacité d’accueil des espaces concernés.

Préfecture de Tarn et Garonne.


Mesdames et messieurs les maires,

Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain dès le samedi 3 avril 19h00 et pour une durée de 4 semaines.

Madame la préfète vous informe des principales mesures prises par le décret n°2021-384 du 2 avril 2021 modifiant les décrets des 16 et 29 octobre 2020.

Les commerces : seuls les commerces de produits de 1ère nécessité sont autorisés à ouvrir (cf annexe 1 ci-jointe). Les autres commerces et établissements doivent fermer leurs portes mais peuvent poursuivre leurs activités de commandes et de livraisons notamment en mettant en place le “click and collect”. Pour assurer une équité de traitement entre les petits commerces et les grandes surfaces autorisés, seuls les rayons proposant des produits de 1ère nécessité pourront demeurer ouverts dans les supermarchés et grandes surfaces spécialisées.

Les marchés : seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d’espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts et couverts dans les conditions qui vous ont été rappelées cette semaine. Sont par conséquent, interdits les vide-greniers, les brocantes et les fêtes foraines.

– Les rassemblements ou regroupements de plus de 6 personnes sont interdits (hors manifestation revendicative déclarée).

– La vente à emporter de boissons alcoolisées est interdite sur la voie publique.

– Tout déplacement de personnes hors de son lieu de résidence est interdit entre 6h et 19h à l’exception des cas autorisés (présentation de l’attestation).
– Tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est toujours interdit après le couvre feu de 19h à l’exception des cas autorisés (présentation de l’attestation).

Les déplacements, dans un rayon maximal de 10 kms autour du domicile, liés soit à la promenade, soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective sont autorisés.

La présentation d’un justificatif de domicile (résidence principale ou secondaire) suffit lors d’un contrôle.
Certains déplacements sont autorisés, dans les limites du département de résidence de la personne ou en dehors de celui-ci, dans un périmètre de 30 kilomètres autour de son domicile, notamment ceux permettant d’effectuer des achats de 1ère nécessité, de se rendre dans un service public, dans un lieu de culte (présentation de l’attestation).
Les déplacements inter-régionaux ne seront plus autorisés après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, incluant les motifs familiaux.

Rappel : le port du masque est toujours obligatoire dans l’espace public, il demeure donc obligatoire dans toutes les communes du département.

Les contrôles seront intensifiés qu’il s’agisse du port du masque, de l’attestation de déplacement, de la fermeture des commerces listés dans le décret, du respect du couvre feu et des protocoles sanitaires.

Les services de la préfecture restent mobilisés pour assurer le suivi de cette crise

Le centre de vaccination de Valence d’Agen Halle Jean Baylet ouvrira jeudi 21 janvier à 14h00.


2 numéros de téléphone:

– numéro de téléphone standard NATIONAL pour les inscriptions à la vaccination sur le centre de Valence d’Agen : 0800.00.91.10

–  numéro de téléphone standard REGIONAL pour les inscriptions à la vaccination sur le centre de Valence d’Agen : 08 09 54 19 19

Le temps d’attente est très long mais ce sont les numéros de téléphone à utiliser pour se faire vacciner.

– site internet : DOCTOLIB ou SANTE.FR


Quelques informations:

La vaccination est désormais ouverte à l’ensemble des personnes appartenant aux catégories suivantes :

  • Les personnes âgées de plus de 75 ans (à partir de lundi 18 janvier).
  • Les résidents volontaires en EHPAD et USLD, qui sont vaccinés directement dans les établissements.
  • Les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suite et de réadaptation.
  • Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants.
  • Les personnes en situation de handicap, vulnérables, hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisés.
  • Les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentent une ou plusieurs des comorbidités suivantes :
    • L’obésité (IMC>30),
    • La BPCO et l’insuffisance respiratoire,
    • L’hypertension artérielle compliquée,
    • L’insuffisance cardiaque,
    • Le diabète (de type 1 et de type 2)
    • L’insuffisance rénale chronique,
    • Les cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans
    • Le fait d’avoir une transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
    • La trisomie 21.
  • Les personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement.
    Les patients particulièrement vulnérables à la Covid concernés sont les suivants :

    • atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
    • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
    • transplantés d’organes solides
    • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
    • atteints de poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes
    • atteints de certaines maladies rares (voire liste sur le site du ministère de la santé)
    • atteints de trisomie 21.

Si vous êtes concerné, vous pouvez vous faire vacciner dès à présent dans un des centres de vaccination ouverts.

​​​​​


 

Mesdames Messieurs bonjour,

Le décret du 2 décembre 2020 (n°2020-1505) modifie les précédents et autorise à nouveau l’ouverture des vestiaires collectifs dans les établissements recevant du public de type X et PA pour les publics dérogatoires seulement, à savoir:

– l’activité des sportifs professionnels et de haut niveau
– les groupes scolaires et périscolaires et les activités sportives participant à la formation universitaire ou professionnelle
– les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées
– les formations continues ou des entraînements nécessaires pour le maintien des compétences professionnelles

Ceci nous est confirmé par la direction des sports du Ministère des Sports, à l’instant.

Il est cependant rappelé que cette utilisation doit s’exercer dans le cadre du respect strict:

de la distanciation physique
des gestes barrières

Pour cela, les protocoles établis par les propriétaires/gestionnaires des équipements déterminent les règles d’utilisation, ayant été conçus dans cette optique.

 

La prefecture communique:

Mesdames, Messieurs bonjour,

A ce stade, et en attendant le 15 décembre prochain, je vous rappelle que le protocole sanitaire validé stipule que seuls les sports pratiqués en plein air sont autorisés. Les équipements couverts ne sauraient être accessibles même en ouvrant les fenêtres ou parois latérales.

La pandémie semble être en voie de maitrise, nous le savons au prix d’un effort important de toutes et tous, restons vigilants pour ne pas risquer le retour des mesures plus sévères en décembre alors qu’un déconfinement est envisagé.

D’une façon général le sport se pratique en plein air et sans contact.

Cordialement

Article1: “sur  l’ensemble du département de Tarn et Garonne toute personne de plus de onze ans et plus doit porter un masque de protection sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public.”

Télécharger (PDF, 171KB)